Le marche de l occasion en plein boum

Le marche de l occasion en plein boum



Pour les français s'acheter une nouvelle voiture n'est plus synonyme d'investir dans une voiture neuve. Le marché de la revente est en plein essor. En 2015, pour un véhicule acheté à la sortie d'usine presque 3 seront acquis d'occasion contre 2 seulement en 1990.

Selon le comité de constructeurs français automobiles, on observe un effet de crise qui incite davantage les consommateurs à se tourner vers l'occasion d'où l'apparition du marché du « presque neuf ».

En 2015, les véhicules d'occasion ont été davantage immatriculés que les modèles fraîchement sortis du showroom de concessionnaires. On dénombre 2 millions contre 5,5 millions de véhicules d'occasion. Un écart qui n'a cessé de s'amplifier ces dernières années.

En effet, la voiture d'occasion se vend trois fois plus que les véhicules neufs mais surtout on retrouve désormais sur ce marché d'anciens acheteurs se tournant habituellement vers les véhicules fraîchement sortis d'usines et qui dorénavant investissent dans des voitures dont le parcours kilométrique n'est pas très important. Ainsi, chaque année à peine un ménage sur 30 en France achète une voiture neuve.

Face à la stagnation des ventes de voitures neuves, le marché des véhicules d'occasion est en évolution constante et depuis quelques mois le secteur de l'occasion automobile se développe par l'apparition de start-up ou de leviers de fonds dans ce domaine.

Ce qui nous rappelle qu'il y a une dizaine d'années ce secteur avait connu un vrai développement par le transfert des petites annonces papiers hébergées aujourd'hui sur de multiples sites internet.

Un développement croissant qui incite les spécialistes du neuf à se tourner vers le secteur de l'occasion. A titre d'exemple, le 17 octobre 2016 le groupe PSA a annoncé son alliance avec le site Aramisauto, l'un des leaders de la vente en ligne des véhicules d'occasion en France. De même que Volkswagen développe des offres de financement pour acheter de l'occasion. Ainsi, ces 10 dernières années l'ensemble des marques automobiles incite de nombreux acheteurs à rechercher ces « bons plans ».

Il est vrai qu'aujourd'hui un véhicule moderne avec un kilométrage de 100 000 kilomètres conserve encore une bonne mécanique mais ce revirement pour les modèles d'occasion s'explique par plusieurs autres raisons. En effet, l'âge moyen d'achat de véhicules neufs a reculé. Aujourd'hui, l'acheteur d'un véhicule neuf à 55 ans tandis que l'acheteur d'un véhicule d'occasion en aura 29.

Ce phénomène s'explique notamment par le prix encore trop élevé de la voiture neuve. Même si le besoin de mobilité individuelle est toujours présent la dimension statutaire de l'achat d'un véhicule s'est atténuée. Aujourd'hui, l'achat d'un véhicule d'occasion se réalise à moindre frais soit entre 22 100 et 14 000 euros. L'achat d'un véhicule d'occasion qui apparaissait il y a encore quelques temps comme risqué ou incertain tend à se sécuriser par l'arrivée de spécialistes reconnus du monde de l'automobile comme le groupe PSA ou Volkswagen ce qui rassurent les acheteurs potentiels.

Moins d'achats neufs, pourtant le marché de l'automobile n'est pas en perte de vitesse puisqu'en France plus de 4 foyers sur 5 sont motorisés soit environ 83 % des foyers en 2015 et cette progression concerne surtout les jeunes. Ainsi, 3 jeunes sur 4 disposent d'un véhicule contre seulement la moitié il y a encore 20 ans.

 

Annonces

 

 

auto-occasion.fr