Pour 2017 un malus au plus mal

Pour 2017 un malus au plus mal



En 2017, le gouvernement prévoit une taxation plus sévère pour les véhicules à fortes émissions de CO2 mais également un durcissement des bonus attribués à de moins en moins de modèles. Une mesure qui apparaitra dans le projet de loi de finance de 2017.
Ainsi, en 2017 le barème sur les véhicules les plus polluants va être durci.

Le malus maximum devrait être de 10 000 € pour les véhicules émettant plus de 191 grammes de CO2 alors qu'actuellement la plus lourde pénalité s'élevée à 8000 € avec un seuil à 201 grammes de CO2.

De 2008 à 2011, le système de bonus-malus aura été déficitaire car initialement le malus maximum était de 2600 € mais dans les dernières années les incitations à l'achat se sont concentrées sur les véhicules hybrides et surtout les 100 % électriques.
En 2015, quelques 18 000 véhicules électriques ont bénéficié du bonus de 6 300 €.
Pourtant, le 1er janvier 2017, la loi prévoit de supprimer la prime de 750 € en vigueur pour les futurs acquéreurs de véhicules hybrides.
Une suppression qui pénalise les acheteurs de Toyota Yaris, Prius hybrides ou encore de Kia Niro et Hyundai Ionip.

Les modèles hybrides-rechargeables, quant à eux, bénéficieront toujours d'une aide de 1000 € pour des émissions de CO2 entre 21 et 60 g/km.
La vraie nouveauté de cette loi concerne surtout les véhicules 100 % électriques. En effet, un plafond de 40 000 € pourrait être retenu pour l'aide à l'achat.

 

Annonces

 

 

auto-occasion.fr