Conseils d’achat pour une voiture d’occasion

Vous vous êtes enfin décidé à acheter une voiture d’occasion mais cela ne se fait pas à la légère. Il y a un certain nombre de pièges auxquels vous ne pensez pas forcément lors de l’achat mais qui pourrait, à l’avenir, vous faire regretter votre choix. Voici donc tous nos conseils pour acheter votre véhicule d’occasion en toute sécurité.

Le choix du vendeur

Lorsque vous vous lancez dans le projet d’achat d’un véhicule d’occasion, la première chose à laquelle vous pensez est : dois-je l’acheter chez un particulier ou un professionnel ?
Vous pouvez acheter votre véhicule chez un professionnel qui vous offrira des extensions de garanties couvrant, entre autres, certaines casses mais, bien évidemment, ces extensions ne sont pas gratuites et souvent limitées.
Toutefois, la plupart des personnes souhaitant acheter un véhicule d’occasion sont des particuliers qui achètent à d’autres particuliers. Les garanties sont peut-être moindres mais les prix sont souvent moins élevés et les transactions se font rapidement.

Une annonce claire et détaillée

Si vous décidez d’acheter votre voiture d’occasion auprès d’un particulier, alors vous allez certainement écumer les petites annonces dans les journaux ou sur internet.
L’annonce doit être claire et très détaillée. En premier lieu, vérifiez que le descriptif du véhicule soit le plus complet possible : marque, modèle, version, km et millésime. Attention, pour ce dernier, de nombreuses personnes pensent encore que les voitures achetées après le mois de juin sont du millésime de l’année suivante. Ce n'est plus le cas depuis l’an 2000 !
Dans un premier temps, nous vous conseillons de joindre la personne à qui vous voulez acheter le véhicule, par téléphone et demandez-lui divers renseignements sur la voiture en question. Les réponses du vendeur doivent être précises et il ne doit surtout pas être hésitant.
S’il vous semble peu fiable ou paraît presque ne pas connaître la voiture qu’il vend, passez votre chemin et continuer à écumer les petits annonces.

Les vérifications à faire sur une voiture d’occasion

Une fois devant la voiture en question, vous devrez bien vérifier qu’elle est conforme à ce qui était dit dans l’annonce.
Regardez bien la carrosserie (donc en plein jour) : vérifiez que les écarts entre les éléments de carrosserie sont réguliers et faites remarquer les différents défauts afin de mieux négocier.
Ensuite pensez à contrôler l’état des sièges, du sol, des rétroviseurs, des essuie-glaces, des éclairages, des vitres électriques ou encore du verrouillage centralisé.
Après ces vérifications, vous devrez regarder l’état d’usure des pneus et des jantes.
Si la voiture est équipée d’un radio-CD et d’un GPS, essayez-les. Regardez les écrans, essayez les touches et vérifiez le bon fonctionnement de ces appareils.

Les vérifications à faire une fois assis derrière le volant

Maintenant que vous avez vérifié l’état de l’extérieur du véhicule que vous voulez acheter, placez-vous derrière le volant et testez certains points.
Allumez le moteur et vérifiez que la mise en route se fait bien immédiatement. Ensuite, en roulant, effectuez de grosses accélérations, sans à-coups, ce qui vous permettra de tester à la fois l’accélération ainsi que les freins.
En roulant gardez bien les oreilles ouvertes car si vous entendez des vibrations ou des tintements, cela veut dire que l’échappement ou une autre pièce ne va pas tarder à vous faire faux bond.
De même, pour la direction, en la tournant vous ne devez entendre aucun bruit. N’hésitez donc pas à questionner le vendeur (qui se trouve logiquement à vos côtés) à la moindre interrogation.
Toujours derrière le volant, vous devrez vérifier d’autres points comme l’embrayage. Testez-le voiture à l’arrêt : passez la troisième, tirez le frein à main et accélérez. Si le moteur cale, c’est bon. Dans le cas contraire, cela veut dire que le disque d’embrayage est usé.
Ensuite, en roulant, passez à la boîte de vitesses. Si elle est en bon état, les rapports doivent se faire en douceur.
Autres éléments à ne pas oublier : la climatisation et le chauffage. Mettez-les en marche. L’air froid (ou chaud) a 3 ou 4 minutes grand maximum pour arriver. Si ce n’est pas le cas, c’est qu’elle est défectueuse.
De nombreuses autres vérifications doivent être faites dans le cas d’un véhicule d’occasion un peu âgé.
Vous les trouverez dans notre guide d’achat auto occasion

Et du point de vue des documents administratifs ?

Toutes les vérifications sont faites ? Pas encore. Il reste les documents administratifs à vérifier. Ils doivent être complets et parfaitement remplis.
La carte grise portant le nom du vendeur, doit être barrée et porter la mention « vendue le... à... » (pour les nouvelles cartes grises, un coupon prévu à cet effet est détachable et doit être rempli et signé par le vendeur), tout comme le certificat de cession qui doit être entièrement rempli et signé.
Le certificat de situation doit également vous être remis car ce document précise si la voiture est gagée et si elle a déjà eu des amendes impayées.
Si le véhicule que vous vous apprêtez à acheter a plus de quatre ans, le vendeur doit vous fournir un rapport de contrôle technique datant de moins de six mois.
Assurez-vous bien, aussi, que l’ancien propriétaire vous donne toutes les factures de la voiture ainsi que son carnet d’entretien, à jour.

PRATIQUETéléchargez gratuitement en une seule fois
tous les documents nécessaires à la vente :
Certificat de cession, compromis de vente, demande d'immatriculation, notice explicative...
Cliquez ici

Assurez-vous rapidement

Il faut choisir son assureur avant d’effectuer votre achat car il est plus judicieux de le prévenir de la date à laquelle vous allez obtenir votre voiture d’occasion afin qu’il puisse l’assurer au plus vite.
Dès que l’achat est réalisé, vous avez un mois maximum pour amener la carte grise (certificat d’immatriculation) et le certificat de vente mais aussi pour faire le changement de nom de propriétaire à la Préfecture.
Concernant l’assurance à proprement parler, pour une voiture d’occasion il n’est pas forcément utile d’opter pour une assurance tous risques à cause de son ancienneté ou de son état. Une assurance au tiers vous coûtera moins d’argent et vous couvrira suffisamment.
Elle peut être complétée par des options. Pour bien vous assurez consultez notre comparateur d’assurances

Ne vous pressez pas !

Acheter une voiture d’occasion chez un particulier ou un professionnel n’est pas sans conséquence. Cela a un coût et il faut donc bien réfléchir avant de prendre sa décision.
Même si, aux premiers abords, vous pensez faire une bonne affaire, prenez tout de même le temps de réfléchir à cette décision. Remémorez-vous la voiture dans son ensemble, son état ainsi que vos premières impressions sur le vendeur.
Vous semble-t-il fiable ? De confiance ? Est-ce qu’il a répondu à toutes vos questions sans hésitation ? Est-ce que tous les papiers du véhicule sont en règle ?
Nous vous conseillons de vous méfier des personnes trop insistantes ou qui sont trop pressées de conclure. Méfiez-vous également des prix trop bas. Vous pouvez trouver de très bonnes affaires mais le miracle n’existe pas.
En tant que spécialiste de l'achat et de la vente de voiture d’occasion nous avons répertorié tous les types d’arnaques
Recalculez la cote de la voiture afin de savoir si vous faites vraiment une bonne affaire. De plus pensez à sa revente. En effet, même si vous l’achetez aujourd’hui, il se pourrait bien qu’un jour vous décidiez de vous en séparer, dans ce cas son état est-il suffisamment satisfaisant ou devez-vous effectuer de nombreuses réparations ?

Que faire en cas de vices cachés ?

Lors d’un achat d’un véhicule d’occasion et surtout lorsque cela se passe entre particuliers, il est rare d’avoir de mauvaises surprises mais cela arrive. Cependant puisque l’achat est déjà conclu, que faut-il faire pour obtenir réparation ?
Le plus simple est de recontacter l’ancien propriétaire pour lui expliquer votre problème. Si vous avez de la chance et que le vendeur est honnête, il prendra en compte votre réclamation et participera aux frais ou même, si les frais sont trop importants, acceptera d’annuler la vente.
En revanche si l’ancien propriétaire refuse d’entendre raison, vous pouvez faire appel à la justice. Mais sachez que les frais d’expertises seront à vos frais et peuvent grimper jusqu’à 2000€.
Cependant, il est possible que, dans l’un de vos contrats pas forcément lié à l’automobile, il y ait une clause "protection juridique" ou "défense et recours" qui puisse prendre un charge tout litige lié à la consommation.
Si vous obtenez gain de cause, l’ancien propriétaire devra vous rembourser les frais d’expertise mais devra aussi vous racheter la voiture.
Pour de plus amples détails consultez cette page sur le vice auto et les suivantes

Annonces

 

 

auto-occasion.fr